Il y a 7 ans j'étais à New York pour mon stage de fin d'études et j'avais allumé par hasard la télé le jour de l'Indianapolis 500 - Indycar. C'est la course automobile mythique : il s'agit de monoplaces -qui ressemblent donc un peu aux formules 1- qui s'affrontent sur un circuit oval sur 500 miles soit 800 km !

Cette année là en 2005 apparaissait sur la scène de l'Indy car, Danica Patrick, une femme pilote de 23 ans. Elle avait réussi l'exploit de faire le tour le plus rapide de tous les compétiteurs pendant les qualifications, puis de mener la course pendant 19 tours, en tenant tout le monde en halène avant de terminer 4ème, un exploit absolu quand on considère que beaucoup ne terminent pas !! 
Il y avait eu ce jour là un tel déchainement médiatique autour d'elle que j'avais regardé la course en entier. Je suis les résultats des courses auto de loin mais je n'avais jamais regardé l'Indy car c'est très long et les voitures tournent pendant des heures sur un circuit tout simple. Au bout de 3 tours, j'ai envie de vomir !

Elle avait été nommée 'Rookie of the year' ou 'débutant de l'année' en 2005, titre très prestigieux.

indy-500-danica-patrick 
Danica Patrick sur sa monoplace à Indy 500

 

Aujourd'hui agée de 30 ans, Danica Patrick a arrêté l'Indycar pour se tourner vers les championnats Nascar qui se courent avec des 'stock cars', dans une ambiance encore plus survoltée et violente. Les 'stock cars' étaient à l'origine des voitures standards, non modifiées, utilisées pour la course sur un circuit. Maintenant ça a un peu changé mais ça reste sur des chassis et des modèles relativement standards, contrairement aux voitures type formule 1 construites uniquement pour la course. Elles atteignent toutefois les 300km/h et le 'contact' entre voiture est autorisé, de quoi se faire des frayeurs -les accidents sont nombreux ! 

 

Danica 2
Danica Patrick, préparation et concentration avant le départ de Daytona


Elle vient de réaliser un nouvel exploit : elle a obtenu la pôle position hier à Daytona 500 -l'autre course mythique pour les stock cars cette fois- ! Elle a ensuite été en tête de la course pendant plusieurs tours, puis dans le top 10 toute la journée, elle était placée 3ème avant l'entrée dans le dernier tour et a finalement terminé 8ème !

L'une des raisons pour laquelle je suis ce qu'elle devient, au delà de l'exploi sportif, c'est qu'elle est dans une situation très particulière :
1. Elle évolue dans un milieu composé à 100% d'hommes avec pilotes, mécaniciens, ingénieurs, équipes techniques
2. La base de fans pour le sport auto est aussi principalement masculine. Le monde de la course automobile américaine classique -surtout en Nascar d'ailleurs- est extrêment macho, sexiste et souvent raciste. Même si Indycar et Nascar essaient d'en changer l'image, les habitudes perdurent...
3. Et 'malheureusement' dans son cas, elle a aussi la plastique des filles qui posent en bikini sur les voitures, et pas forcément l'image qu'on aurait d'un pilote. On pourrait penser que ça serait un plus -et ça l'est au niveau des sponsors- mais ça n'arrange pas les choses auprès du fan lambda qui vient du fin fond de l'Indiana.

Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup d'autres exemples de femmes qui aient eu une telle palette de commentaires à leur égard, entre violence verbale pure et éloges glorieux : j'ai vu des interviews et lu des articles où elle se fait littéralement traitée de tous les noms par les red necks de l'Arkansas qui ne comprennent pas qu'on l'autorise même à toucher à une voiture ! Elle a aussi beaucoup ramassé de critiques au sein même des équipes automobiles et certains ont même pousser le vice à essayer de la faire disqualifier en disant qu'elle était beaucoup plus légère qu'un pilote homme et que c'était un avantage et de la compétition déloyale. Heureusement la fédération a défendu l'idée que les hommes avaient une masse musculaire supérieure qui les rendaient plus résistants aux courses longues et endurantes comme à Daytona, et qu'elle partait donc avec un handicap.

Il y a une tranche de supporters au milieu qui l'encourage quand elle gagne mais qui dès qu'elle fait une remarque ou fait une erreur (et finalement elle en commet moins que ses collègues hommes) se détourne et la traite d'incompétente qui devrait se contenter de poser en bikini.

Et heureusement il y a une tranche de supporters inconditionnels qui l'ont vue évoluer, qui voit que ce n'est pas une débutante puisqu'elle a commencé le kart comme de nombreux grands pilotes à l'âge de 12 ans, qu'elle a un sang froid à toute épreuve et des qualités de pilote incontestées qu'elle a su prouver course après course.

 

Danica 3

Conférence de presse avant Daytona 500 ce weekend

 

Alors je n'ai qu'une chose à dire en conclusion, en espérant qu'elle gagne bientôt une des courses majeures : You go girl!!! 

Retour à l'accueil