Ca fait maintenant 8 mois que mon projet de maison de retraite est en chantier à Proserpine près d'Airlie Beach. Proserpine est à peu près à 1h30 d'avion de Brisbane, aussi loin que Sydney mais vers le Nord. J'y vais une fois toutes les 3 à 4 semaines pour voir l'avancée du chantier, répondre aux questions (quoi que je reçoive des questions tous les jours de toute façon) et pour vérifier que tout se passe bien. On est maintenant à environ 5 semaines de la fin de chantier, derniers ajustements, dernières questions et on voit presque le bout !

Le projet est un nouveau bâtiment pour une maison de retraite existante. Il s'agit d'un bâtiment classé 'High care' donc pour des gens qui ont besoin de soins médicaux permanents et qui pour beaucoup sont en fin de vie.

Une petit photo -pas facile de prendre des photos quand un bâtiment est coincé entre d'autres bâtiments - :

SAM_2628.JPG

Bâtiment de 2 étages : brique et bardage métallique pour l'étage supérieur

 

Ce que je voulais surtout montrer c'est 2 ou 3 petites 'boulettes' de chantier :

Numéro 1: Les tuyaux des et conduites pour le système d'air conditionné en plein milieu de la façade

SAM_2624c.jpg

Ca fait 4 mois que je suis en négociation pour avoir des panneaux de ciments préfinis en usine pour cette façade. Le coût proposé par l'entreprise originellement était de $32,000, j'ai réussi à le faire descendre à $20,000. A ce prix là, le client a accepté mais qu'est-ce que je vois en arrivant sur site jeudi : les conduites pour l'air conditionné sortent en plein milieu de la façade -pile là où il va y avoir ces fameux panneaux- et sont sensées descendre le long de la fenêtre jusqu'au sol. C'est bien la peine d'avoir des panneaux qui coûtent une fortune pour se retrouver avec un truc horrible.

Bref donc après discussion, les tuyaux vont être re-routés par l'intérieur et sortir par la façade au niveau du sol juste derrière le compresseur pour l'air conditionné.

 

Numéro 2 : Problème avec les travaux réalisés en parallèle par la mairie - Plus d'accés au parking

SAM_2648b.jpg

8 mois de discussion avec la mairie locale pour conserver 2 accés au parking existant, finalement approuvée il y a un mois. Que vois-je en arrivant : l'équipe de voirie de la mairie a décidé de refaire la route et les trottoirs autour de la maison de retraite et je suppose qu'il n'y a eu ni concertation ni vérification avec les autres services et on se retrouve avec le 2ème accès à notre parking inacessible avec une rigole en béton et notre parking situé 70cm au-dessus ! (Le parking est la partie goudronné au-dessus de la rigole).

Je n'ai pas encore trouvé comment on allait régler ce problème là. Vu le nombre d'acteurs impliqués et l'avancée rapide des travaux de voirie, j'ai bien peur que ce soit foutu.

 

Numéro 3 : 'la boulette de l'architecte' ou comment fait-on descendre la gouttière depuis le 2ème étage ?

SAM_2639b.jpg

J'avais signalé cette question à mon patron quand on documentait le projet à l'époque et il m'avait dit 'oh t'inquiètes pas, on verra sur le chantier'. Donc le moment est arrivé, nous sommes sur le chantier et maintenant on fait comment ?

Pour résumer le problème : on a une gouttière qui récupère l'eau du petit toit que l'on a au-dessus du balcon mais qui actuellement s'arrête dans le vide parce qu'on ne peut pas la faire descendre tout droit vu qu'il n'y a pas de colonne ou de mur et surtout que c'est la sortie ambulance. Il y a une solution évidente mais qui va être moche c'est de faire courir la gouttière sous le balcon puis de la faire descendre le long de la colonne sur la droite. On continue de réfléchir... 

Ca c'est la leçon à retenir : quand un problème est identifié que ce soit en phase dessin ou en phase construction, en général il ne disparait pas tout seul !

 

Il s'agit de 3 tous petits exemples de rien du tout et je dois dire que l'on a eu beaucoup de chance car on a une super entreprise de construction qui bosse sur le projet ce qui a évité de nombreaux aléas. Mais mêmes les tous petits problèmes arrivent à être assez drôles !

Retour à l'accueil