Le 11 novembre n'est pas un jour férié ici mais un important hommage est malgré tout rendu aux soldats australiens tombés au cours de la première guerre mondiale et plus largement à tous ceux tués dans des conflits (hommage rendu notamment à Sean McCarthy avec l'inscription de son nom sur le 'Australian War Memorial Roll of Honour' ou monument national à Canberra). Ce n'est pas tout à fait aussi important qu'Anzac day qui est véritablement la journée nationale des anciens combattants.
La fleur symbolique que tout le monde arbore le 11 novembre est le coquelicot (ou 'poppy' en anglais). Le coquelicot était la seule fleur qui poussait sur les champs de bataille de la première guerre mondiale. Pendant les quelques semaines où les coqulicots fleurissaient, les champs étaient de couleur rouge à la fois à cause des coquelicots mais aussi à cause du sang versé par les soldats de toutes nationalités. C'est devenu pour les pays anglo-saxons la fleur symbolique des soldats tombés au front pendant la première guerre mondiale.
Ce qui lança aussi la célébration du coquelicot fut le poème écrit par un lieutenant canadien John McCrae en 1915 après la mort d'un de ses amis :

In Flanders Field                                                                Au Champ d'honneur

In Flanders fields the poppies blow                                     Au champ d'honneur, les coquelicots
Between the crosses, row on row,                                      Sont parsemés de lot en lot
That mark our place; and in the sky                                    Auprès des croix; et dans l'espace
The larks, still bravely singing, fly                                       Les alouettes devenues lasses
Scarce heard amid the guns below.                                    Mêlent leurs chants au sifflement
                                                                                         Des obusiers.

We are the dead. Short days ago                                        Nous sommes morts,
We lived, felt dawn, saw sunset glow,                                 Nous qui songions la veille encor'
Loved, and were loved, and now we lie                                À nos parents, à nos amis,
In Flanders fields.                                                              C'est nous qui reposons ici,
                                                                                         Au champ d'honneur.

Take up our quarrel with the foe:                                         À vous jeunes désabusés,
To you from failing hands we throw                                     À vous de porter l'oriflamme
The torch; be yours to hold it high.                                      Et de garder au fond de l'âme
If ye break faith with us who die                                          Le goût de vivre en liberté.
We shall not sleep, though poppies grow                             Acceptez le défi, sinon
In Flanders fields.                                                              Les coquelicots se faneront
                                                                                         Au champ d'honneur.

Lt.-Col. John McCrae                    

- La traduction pourtant officielle ne rend malheureusement pas justice au texte -
Retour à l'accueil