En même temps que l'élection américaine le 04 novembre, c'était ici Melbourne Cup Day, la plus grande course de chevaux australienne aussi appelée 'The race that stops the nation' (la course qui fait s'arrêter le pays) qui a lieu à Melbourne et qui donne lieu à un jour férié dans l'état du Victoria où est située Melbourne. Tout le pays s'arrête à 14h pour le début de la course. 
Comment ça marche ?
1. Tout le monde place un pari sur la course (même les gens qui n'ont aucune connaissane des chevaux), et c'est donc ce que j'ai fait, pas la peine de préciser que je n'ai rien gagné... Dans le Queensland où j'habite le montant des paris a battu tous les records cette année avec 38 millions de $ dépensés en une journée... A croire que les gens ont tout misé sur cette course dans l'espoir de gagner les quelques millions qui leur permettraient de passer la crise sans souci.

2. Tout le monde s'habille super classe et notamment les filles. Les gens qui assistent à la course à Melbourne dépensent plusieurs milliers de dollars pour avoir la robe unique de tel ou tel designer et surtout le chapeau le plus original. En effet, l'accessoire obligatoire est le chapeau ou autre option possible le 'fascinator' - Voir exemples ci-dessous. Des fois ça rend très très bien et des fois, humm..., comment dire ce n'est pas une réussite. Quelques exemples :

D'abord les fascinators :
   

Une cage sur la tête                            Des plumes en folie                 Mais qu'est-ce donc? Un papillon


Puis les chapeaux :
 

Plus classiques : chapeau rouge et chapeaux blancs



Puis les tenues :
    

Megan Gale, top model and Jenifer Hawkins, ex miss univers            Concours de la plus belle tenue,  il y a un petit côté présentation équestre dans l'alignement



Et enfin les horreurs :
  

On appréciera l'effort pour le style floral année 20 à droite et on ne sait pas trop ce qui s'est passé à gauche avec le haut de forme. Et photo de droite, mais qui a laissé sortir mamie en cuir, chaine et béret ???


Bon ça c'est à Melbourne, nous à Brisbane on est un poil plus relax, sauf pour ceux qui ont décidé d'aller voir la course sur des écrans géants aux champs de courses de la ville. Vous me direz, quel est l'intérêt, je ne sais pas. Nous on avait pris l'option pub qui est toujours une valeur sûre : alcool + nourriture + chevaux sur écran plat, très bien !

Ben ça c'est moi après 2 verres de champagne et j'ai... raté la course :)!


Louise, Cathy et Rhys


Dusty qui joue avec mon chapeau


Moi avec mon chapeau, et une histoire de chameau un peu compliquée...

On a passé l'après-midi au pub et c'était très sympa. Il ne faisait pas trop mauvais, ce qui change en ce moment parce qu'on n'est vraiment pas gatté !
En ce qui concerne la course, finalement les chevaux c'est un peu comme le loto : celui qui était sensé gagner termine 10ème et le premier était initialement classé 8ème... Dur, dur de miser sur le bon cheval !
Retour à l'accueil