Aujourd'hui c'était ma première séance d'aviron : et oui, comme si je n'avais déjà pas assez de trucs à faire en ce moment je fais maintenant partie de l'équipe d'aviron 'Haysom Architects' avec mes collègues de boulot. En effet, il y a une grande régate fin mai qui met en concurrence sur l'eau des équipes représentant chacune des agences d'architecture de Brisbane (à ce jour je crois qu'il y a 40 équipes d'inscrites). On a formé une équipe de 4 avec barreur - 2 filles, 2 garçons et un barreur fille -. On a droit à 6 semaines d'entrainement, 2 fois par semaine jusqu'au jour J avec un des clubs d'aviron de Brisbane.
Bien sûr c'est à l'Australienne et donc le matin avant le boulot : on a eu beaucoup de chance on a pu échapper au créneau 5h00-6h30 et on a obtenu le 6h30-8h. Ouf, c'est déjà ça. En fait, c'est rendez-vous sur place à 6h15, donc ça veut dire partir de la maison à 6h00, et donc lever autour des 5h15-5h30, c'est donc une très longue journée.

On a commencé la séance par faire de l'ergo. Il s'agit d'une machine qui permet de faire à peu près le mouvement de base d'aviron. Puis au bout de 15 minutes, notre instructeur nous a dit 'hop, ça suffit, on va sur l'eau'. Il a fallu sortir le bateau du hangar : que c'est lourd, c'est l'horreur ! Ca pèse un âne mort ce bateau, insoulevable ! Puis une fois sur le ponton on a tous réussi à sauter dedans sans se retourner. Et là le calvaire a commencé... tout au moins pour moi !

C'est assez technique finalement comme sport. Il y a une petite subtilité au niveau des rames que je n'ai pas encore bien saisie. Il faut faire un petit mouvement de poignets : en gros il faut faire rouler les rames dans ses mains pour les réorienter correctement à chaque mouvement.
On a commencé à ramer et toutes les 3 secondes (c'est à dire à chaque pouvement) je plantais ma rame gauche super profond, impossible de la ressortir de l'eau, puis elle s'emmêlait dans la rame de ma collègue de devant et il fallait faire arrêter le bateau. La catastrophe ! Et moi j'étais là 'F**k, f**k, sorry !'. En gros, j'étais la seule sur les 4 qu'on était à ne pas arriver à gérer les rames correctement !
A un moment donné, l'instructeur a même arrêté son propre bateau pour crier : 'Melanie, qu'est-ce que se passe là ça va pas du tout ! Là, je vois 2 bateaux : les 3 de devant qui sont ensemble et toi !'. La honte, la honte, la honte !!
Sur la fin de la séance ça commençait à aller légèrement mieux même si le mouvement bras et jambes n'était pas bon du tout, au moins les rames allaient à peu près et j'arrivais à suivre le rythme. Hummm... C'est pas gagné !

Vendredi, nouvelle séance, cette fois je fais barreur (en gros y a rien à faire et je prends le soleil pendant 1h30). Comme je nage tout le weekend à Perth, je vais pas trop me fatiguer !
Retour à l'accueil