L'histoire du moment a bien sur fait le tour de la presse internationale mais j'ai été quelque peu surprise ce samedi : j’achète mon journal local qui ne couvre que 'les chiens écrasés' sur la région et qui sur 75 pages n'en consacre que 2 à 'l’actualité internationale'. Et que vois-je ? La double page est entièrement consacrée à 'l'affaire' cette semaine !

No comment...

Je m'attendais à un article assez sarcastique -parce qu'il faut reconnaître qu'il y avait quand même matière à...- mais finalement c'est relativement bénin. Vu d'un point de vue anglo-saxon, la situation ne surprend pas : on n'en attendait pas moins des français !

La fin de l'article presente toutefois il y a quelques petits commentaires amusés de l'auteur :

'Even to French standards, this has been a complicated saga'
'Même en étant habitué aux frasques des français, il s'agit là d'une saga compliquée', et l'auteur de passer en revue la relation de Hollande avec les 3 femmes depuis 2007.

L'auteur ne peut aussi s’empêcher une petite moquerie sur la fin en rapport avec le voyage du président français aux Etats-Unis début février :
'To add to the confusion, Mr Hollande refused to say who was now First Lady of France. [...]
It is quite a diplomatic pickle for the US: "On issues of the delegation that the French come with, I would refer you to t
he French Government".'

'Pour rajouter une couche à la confusion générale, M. Hollande a refusé de dire qui était la première dame. [...] C'est un vrai pétrin politique pour les Etats-Unis (quelqu'un a vraisemblablement saisi l’opportunité pour poser une question au représentant de la maison blanche 'qui accompagnera le président français lors de sa prochaine visite ?')
'En ce qui concerne les questions autour de la délégation française et qui en fera partie, je vous prie de vous adresser directement au gouvernement français'.'

Je suis rassurée de savoir qu'il ne se passe rien d'autre d'important dans le monde cette semaine...

Retour à l'accueil