Indigestion - Good Food & Wine Show

Ma copine Louise m'a proposé la semaine dernière de l'accompagner au Good Food & Wine Show... Sur le coup, je lui ai dit qu'elle avait peut-être meilleur compte à emmener les passionnés de cuisine plutôt que moi qui ne touche pas une casserole. J'ai cru que c'était en effet plus tourné cuisine et ustensiles que nourriture -malgré le titre :)-. Finalement j'ai dit ok !

On arrive sur place vers 10h00 et... c'est le paradis !! Des dizaines de stands de bouffe en tous genres avec des centaines de trucs à goûter !

On est passé pendant 3 heures du yaourt aux saucisses, du muesli à la tapenade, du fromage aux biscuits au gingembre, le tout arrosé d'une petite dégustation de cidre au moins 12 différents et une série de vins blancs... Là-dessus Louise m'annonce 'ah au fait j'ai aussi 2 tickets pour aller voir une démonstration de cuisine avec le repas de midi de 3 plats inclus'... Et m*rde ! Je suis pleine moi et je me sens déjà nauséeuse !!!

Indigestion - Good Food & Wine Show

On s'installe et les plats sont accompagnés de 3 verres de vin : blanc, rouge et muscat qui nous attendent déjà... Ça va être dur !
Heureusement, et c'est la première fois de ma vie que je dis ça, heureusement que les portions sont petites !

Indigestion - Good Food & Wine Show

Nous assistons à une démonstration par le jeune chef Matt Stone et plus que la démonstration de cuisine c'est son approche qui est intéressante -je l'avais déjà rencontré auparavant avec Joost- : il est propriétaire de 2 restaurants 'écolo' -j'ai d'ailleurs horreur de ce terme qui veut tout et rien dire et je ne devrais pas l'utiliser-, un à Perth et un à Melbourne.
Pour résumer : Il n'utilise que des produits locaux dans un rayon de 150km, tout lui est livré dans des cagettes en plastique qui repartent directement aux producteurs, rien n'est emballé, le lait arrive dans des bouteilles en verre à l'ancienne qui sont constamment réutilisées, il produit ses propres herbes sur le toit de ses restos ainsi qu'une partie de ses légumes. Il fait sa propre farine à partir de plants de blé choisis chez l'agriculteur d'à côté. Il s'agit d'une approche globale, qui a du sens mais qui n'est pas extrême car il est conscient qu'il y a des choses qui sont impossibles dans le monde d'aujourd'hui. Ce qui est intéressant aussi c'est qu'il privilégie les fermiers locaux qu'ils aient ou non un label bio. La démarche pour obtenir le label est très chère mais ça n'empêche pas de trouver des produits de première qualité à côté de chez soi.

Vous l'aurez compris, je suis un petit peu amoureuse de Matt Stone -en fait j'aime encore plus Joost, qui est l'équivalent de Matt Stone pour l'architecture et les matériaux.

Indigestion - Good Food & Wine Show
Indigestion - Good Food & Wine ShowIndigestion - Good Food & Wine Show

Petite parenthèse pour Marie : l'entrée était une salade de quinoa et c'était délicieux. Devine ce que Matt a dit : 'on entend de tout sur la cuisson des grains de quinoa, mais moi je les traite comme des pates'...

Indigestion - Good Food & Wine Show

Le nouvel accessoire indispensable
Quand nous avons voulu goûter les vins, on nous a dit qu'il fallait acheter un verre. On a trouvé une parade et on a réutilisé un gobelet plastique piqué sur un des stands de cidre. Mais nous nous sommes aperçus que tous les gens ou presque dans la section vin avait un SUPERBE nouvel accessoire.

Super pratique, Téléshopping vous propose aujourd'hui ce nouvel accessoire qui deviendra vite un must dans votre collection : 'the glass wine holder'. Il vous permet de vous promener d'un stand à l'autre avec les mains libres pour pouvoir vous baffrer de tous les échantillons que vous trouverez. Il vous permet aussi de vous rendre aux toilettes sans que vous n'ayez à vous dire 'mince que faire de mon verre à vin ?' - véridique, on en a vu plusieurs aller aux toilettes avec leur verre autour du cou.
En bref, dans la famille 'bof', je demande le collier verre à vin...

Indigestion - Good Food & Wine Show

En partant, je n'ai pas pu m'empêcher de prendre un spécimen en photo -dommage que j'ai bougé, mais j'ai pris peur : il me regardait un peu méchamment. Il avait son verre plein autour du cou -comme quoi même avec une chemise blanche ça marche-, il se faisait tous les stands et remplissait un grand cabas marocain au fur et à mesure... Une belle performance ! (Je me suis même demandée si ce n'était pas des français).

Je pense que je vais venir vendre cet accessoire aux prochaines foires aux vins en France et que ça va faire un malheur.

C'était super sympa mais alors l'indigestion derrière, horrible ! Je suis rentrée vers 15h30 et je n'ai plus pu bouger jusqu'au lendemain -ni manger bien sûr.

Retour à l'accueil